A BOOK A SPACE A BOOK




Group show
Chapelle du Quartier haut, Sète
10-03-2017 >  02-04-2017
Curator : Théophile Calot

With Félicia Atkinson, Valérian Goalec, Ronan le Creurer,  
Fabio Viscogliosi



La question du prolongement de l’espace du livre est au centre de la pratique curatoriale de Théophile Calot, éditeur et fondateur des éditions Théophile’s paper. En témoignent deux expositions précédentes, en 2016 : «Point of view» à la Charlotterborg Kunsthalle, Copenhague, et F/F DON’T READ BOOK à Néon, Lyon. Pour l’exposition A BOOK A SPACE A BOOK A SPACE A, il propose à Félicia Atkinson, Valerian Goalec, Ronan Le Creurer, Manon Recordon et Fabio Viscogliosi de réfléchir à l’articulation de l’espace d’exposition avec celui du livre. Théophile Calot les avait déjà invités à exposer dans le cadre de la résidence ‘Some book some place’ à la Galerie Temple, en janvier et février 2017. À travers des productions diverses, ces artistes ont questionné, à un moment ou à un autre et à des degrés différents, le livre en tant que source, en tant qu’élément éditorial, en tant que monde clos, en tant que support à texte ou à images. Ancrés dans des pratiques novatrices du volume ou de la sculpture, tous montrent des ‘familles d’objets’ dont l’unité est à la fois intrinsèque à l’ensemble et révélée par le parti pris de l’accrochage de l’exposition. En effet, en s’interrogeant sur la manière dont le livre peut nourrir une production plastique et, en retour, sur la restitution d’une production plastique au sein du livre, l’exposition exploite un dispositif précis et égalitaire, structurant tant le propos que la vastité de la nef de la chapelle de Sète. Il s’agit de six socles ; cinq sont dévolus aux oeuvres des artistes. Le sixième, métaphoriquement, est le lieu de la production commune, celle qui excède la création particulière de chacun. Ces socles sont rigoureusement identiques, offrant le cadre d’un même topos pour la présentation des pièces, nécessairement hétérogènes. Le choix de leur teinte, un bleu renvoyant traditionnellement à l’infini et à l’immatériel, permet une mise en valeur efficace des oeuvres. À titre d’évidence, une publication sera réalisée à la suite de l’exposition.
(The question of the extension of the book space is at the heart of the curatorial practice of Théophile Calot, publisher and founder of Théophile's paper editions. Two previous exhibitions in 2016 bear witness to this: "Point of view" at the Charlotterborg Kunsthalle, Copenhagen, and F/F DON'T READ BOOK in Neon, Lyon. For the exhibition A BOOK A SPACE A BOOK A SPACE A, he proposes to Félicia Atkinson, Valerian Goalec, Ronan Le Creurer, Manon Recordon and Fabio Viscogliosi to think about the articulation of the exhibition space with that of the book. Théophile Calot had already invited them to exhibit as part of the residency "Some book some place" at the Temple Gallery, in January and February 2017. Through various productions, these artists have questioned, at one time or another and to different degrees, the book as a source, as an editorial element, as a closed world, as a medium for text or images. Anchored in innovative practices of volume or sculpture, they all show "families of objects" whose unity is both intrinsic to the whole and revealed by the bias of the exhibition's hanging. Indeed, by questioning the way in which the book can feed a plastic production and, in return, on the restitution of a plastic production within the book, the exhibition exploits a precise and egalitarian device, structuring both the subject and the vastity of the nave of the Sète chapel. These are six pedestals; five are devoted to the works of the artists. The sixth, metaphorically speaking, is the place of common production, the one that goes beyond the particular creation of each individual. These bases are rigorously identical, offering the framework of the same topos for the presentation of the pieces, necessarily heterogeneous. The choice of their shade, a blue traditionally referring to the infinite and the immaterial, allows an effective enhancement of the works. As a matter of course, a publication will be produced following the exhibition.)







Xypé-Totec, 2017, tirage lambda, acier, bois, 33 x 40 cm
Oiseau mythique de l’Altai, 2017, tirage lambda, acier, bois, 18 x 23 cm
Aurige, 2017, tirage lambda, acier, bois, 30 x 26 cm
L’enigme d’Oedipe, 2017, tirage lambda, acier, bois, 62 x 51 cm